Vous avez une rubrique « actualités » ou « blog » sur votre site et vous souhaitez optimiser le contenu pour la recherche ? Bien !

Bonne nouvelle : il n’y a pas besoin d’être un expert SEO pour optimiser vos articles afin qu’ils soient visibles sur Google. Le SEO peut paraître compliqué pour les débutants, mais en fait, tout le monde peut appliquer les basiques. Pour le reste, je suis là.

Choisir un bon CMS

Un CMS c’est le système qui vous permet de gérer votre site.
Par habitude, je recommande WordPress, mais attention : je ne dis pas que c’est le meilleur CMS. Chaque CMS est adapté à des besoins particuliers, ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients.

Personnellement je travaille avec WordPress car je suis plus rapide quand il s’agit de développer de A à Z un site ou de faire un audit SEO d’un site existant.

Avec WordPress, il est facile d’écrire du contenu et d’installer des plugins pour optimiser le SEO :

  • Yoast SEO: il permet d’écrire des titres de pages et des meta-description. Il possède également un système de couleurs qui vous indique si votre post est optimisé pour le SEO ou non.
  • AMP: c’est un plugin qui convertit vos pages pour que celles-ci puissent apparaître au format AMP (Accelerated Mobile Pages) sur Google.
  • SEO Images Optimizer: compresse les images, permet de les renommer.
  • Kk Star Ratings: système de notation d’articles.
  • Force HTTPS: force tous les éléments de votre site à utiliser le https.

Attention à installer les plugins avec précaution, ils pourraient bloquer votre site ou le ralentir considérablement, et là : bye bye le SEO !

Les titres de pages

 

CORÉE DU NORD, LE PAYS AUX 28 SITES WEB
A voir sur le site web-eau.net

Une « headline » est la première chose que le visiteur lira de votre contenu et cela affectera la perception que celui-ci aura de votre site.
Le titre doit être un aperçu du reste de votre page. Il doit capturer l’attention de votre audience et aider les moteurs de recherche à comprendre de quoi parle votre article.

Quand vous rédigez vos titres, ne pensez pas qu’aux mots-clés pertinents, pensez aussi à l’utilisateur.

En effet, aujourd’hui il ne sert plus à rien de bourrer vos titres de keywords. C’est même pénalisant dans certains cas !

Quelques conseils pour rédiger de bons titres :

  • Pas plus de 60 caractères.
  • Pertinent : de quoi parle votre article ?
  • Sexy : donne t’il envie de lire la suite ?
  • Mots-clés pertinents : contextuels.

Il existe de bons outils pour savoir si, à partir d’une requête, votre titre est optimisé ou non pour le référencement naturel.

Le formatage

Formater le contenu est indispensable. Un texte sans listes, sans images ou sans titres est imbuvable pour vos lecteurs, et donc pour Google.

Les en-têtes

Les en-têtes permettent une meilleure lecture du texte en le divisant en petits « blocs ». Par exemple, la balise <h1> sera utilisée pour décrire en une phrase de quoi parle votre page et les balises <h2>, <h3>, <h4>, <h5>, <h6> seront utilisées pour structurer le reste des <p>, les paragraphes.

Chaque en-tête devrait avoir une taille différente : le <h1> en plus grand, le <h6> en tout petit. Cela permet de créer une hiérarchie dans le contenu de votre page et d’en apercevoir plus vite les éléments importants.
Bien-sûr, entre chaque en-tête, il est nécessaire d’insérer des <p> ! Il est inutile de mettre tout votre contenu en <h1> par exemple.

 

L’URL

Les adresses de vos pages doivent être claires et sans caractères spéciaux.
Même si Google est tout à fait capable de lire des urls de type https://example.com/?pageid=%user!id12, cela est plus « user-friendly », simple et pertinent de montrer des urls propres.
Cette adresse sera visible lorsque votre article est partagé sur les réseaux sociaux. Veillez donc à bien l’optimiser. Si vous utilisez WordPress, allez voir du côté des permaliens. Je vous conseille la structure personnalisée /%postname%/.

 

La meta-description

Cette meta affiche un aperçu du contenu de votre page dans les résultats de recherche. Elle doit donner envie à l’utilisateur de cliquer sur votre page. Inutile de la bourrer de mots-clés, Google ne la prend pas en compte dans son algorithme.

Selon une étude de Survey Monkey, 43.2% des internautes cliquent sur un résultat si la meta-description paraît pertinente. Utilisez donc précieusement les 160 caractères disponibles pour celle-ci !

 

Les liens

Les liens sont toujours très importants quand on parle d’optimisation SEO. Souvent utilisés pour manipuler l’algorithme de Google, le moteur de recherche se concentre désormais plus sur la qualité du contenu. En tout cas, officiellement. Pour moi, les liens sont toujours un très bon moyen de faire grimper le positionnement de son site.

Le maillage interne, permet de relier vos pages les unes avec les autres. Cette méthode permet aussi une meilleure expérience utilisateur et fournissant à celui-ci des liens vers un complément d’information.

Pour que le maillage interne fonctionne parfaitement, il faut tisser des liens entre des pages qui sont dans un contexte sémantique proche. Ne mélangez pas les torchons et les serviettes !

Le fait de créer des liens entre vos pages permettra une meilleure indexation de celles-ci. En effet, quand le robot de Google viendra visiter votre page A, il pourra directement passer à la page B si un lien vers celle-ci existe.

Les liens externes

C’est bien ! Le web existe car les sites sont connectés les uns avec les autres. N’ayez pas peur de faire un lien vers un site d’autorité, c’est un bon signal pour votre site. C’est un bon signal car cela aidera Google à mieux cibler votre activité.

Les back links

Les liens faits depuis d’autres sites vers le vôtre. Ils peuvent être très bons ou toxiques. Faites attention à les surveiller régulièrement.
Les back links sont une preuve que votre contenu est pertinent. Ils doivent cependant être naturels et ne doivent pas servir à manipuler Google…Oui oui oui !

Je ne vais pas m’attarder sur ceux-ci, même si cela en vaut la peine. Retenez que votre profil de back links doit être naturel (les ancres de liens avec le nom de votre site, ratio follow / nofollow, même contexte, sites d’autorités…).

 

Les images

Les images n’existent pas que pour « faire joli ». Elles sont un bon moyen de récupérer du trafic vers votre site. En effet, les utilisateurs peuvent les trouver directement sur Google Images.
Elles doivent êtres nommées correctement et posséder l’attribut « alt » (la description de votre image).
Les moteurs de recherches ne savent pas voir une image, mais uniquement la lire. L’attribut alt aide donc ceux-ci à comprendre ce que raconte l’image. Cet attribut est également utilisé par les personnes malvoyantes !

 

Google aime le contenu frais

Tout le monde aime le contenu récent, les moteurs de recherche également. En créant du contenu régulièrement, vous augmentez les chances de devenir un « expert » dans votre domaine. Pas besoin de créer du contenu tous les jours, mais la régularité et la qualité sont nécessaires.

Créer du contenu de qualité, qui va intéresser le lecteur est le meilleur moyen d’augmenter votre ranking sur Google. Attention, cela demande beaucoup de temps. Quelques fois, mes clients ont été découragés, mais il faut s’accrocher car ça marche ! Je peux vous aider à créer votre contenu, SXO NINJA travaille avec des copywriters web.

 

Comment mesurer vos efforts ?

C’est très bien d’optimiser votre contenu pour le référencement mais comment savoir si vos efforts portent leurs fruits ?
Vous pouvez utiliser Google Analytics sur votre site. Cet outil de Google permet de mieux comprendre ce que font les utilisateurs quand ils sont sur votre site internet. Lisent-ils le contenu ? Combien de temps restent-ils ? Vont-ils plus sur certaines pages ?
Si vous désirez de l’aide sur cet outil, n’hésitez pas à me contacter, je suis certifié Google Analytics !

 

 

 

 

Comment optimiser les articles de votre blog pour le SEO
Noter cet article